Varicelle: Connaitre et combattre ce mauvais compagnon des enfants

Publié dans Santé
vendredi, 08 décembre 2017 00:00

Petits boutons, démangeaisons, maux de têtes… La varicelle est provoquée par un virus de la famille de l'herpès . Sans vaccination, près de 9 enfants sur 10 subiront la maladie avant l'age de 8 ans. Elle  se caractérise par une éruption cutanée affectant l'ensemble du corps. Les bouton apparaissent de taille inégal, rouge et prurigineux ( contenant du pus), semblable à des boutons d’acné.

La varicelle ou le ‘’mauvais compagnon des enfants’’ est une maladie causée par un virus, appartenant à la famille des virus herpès. Ce même virus peut également provoquer le Zona chez les adultes. La varicelle est très contagieuse. La varicelle peut en effet se propager très facilement et très rapidement à d'autres personnes. Vous pouvez être contaminé(e) par le virus de la varicelle en touchant une cloque de la varicelle ou si une personne infectée par la maladie tousse ou éternue près de vous. Une personne atteinte de la varicelle est contagieuse entre 1 à 2 jours avant l'apparition des premières cloques et reste contagieuse jusqu'à ce que toutes les cloques soient recouvertes d'une croûte. La plupart des cas de varicelle survient chez les enfants de moins de 10 ans. Dans cette tranche d'âge, la maladie est généralement bénigne même si, rarement, il peut y avoir des complications. A noter que la maladie de la varicelle sera plus difficile à supporter pour un adulte, un adolescent ou un enfant âgé que pour un jeune enfant. Les enfants dont les mères ont eu la varicelle ou qui ont reçu le vaccin contre la varicelle sont peu susceptibles de l'attraper avant l'âge d'1 an. Dans le cas contraire, la maladie est souvent bénigne, les anticorps provenant du sang de la mère, protégeant en effet les bébés durant leur première année d'existence. Enfin, de graves symptômes de la varicelle peuvent être plus fréquents chez les enfants dont le système immunitaire ne fonctionne pas bien ou en raison d'une maladie ou encore en raison de médicaments tels que chimiothérapie ou stéroïdes.

Symptômes de la varicelle

La plupart des enfants atteints de varicelle et avant que l'éruption de boutons n'apparaisse, présente généralement les symptômes suivants : Fièvre , Mal de tête, Mal au ventre, L'éruption des boutons dus à la varicelle survient environ entre 10 à 21 jours après la transmission du virus de la maladie. L'enfant développe en moyenne entre 250 à 500 petites cloques avec des taches rouges sur la peau, engendrant toutes des démangeaisons. Les cloques dues à la varicelle apparaissent généralement en premier sur le visage, le corps et le cuir chevelu puis s'étendent à la bouche, aux paupières et aux parties génitales. La varicelle est provoquée par un virus apparenté au virus de l'herpès ( le virus responsable de l'apparition de "bouton de fièvre" ou de l'herpès génital) appelé varicelle-zona. C'est un seul et même virus qui peut provoquer une varicelle ou un zona. Le zona affectant principalement les adultes et les personnes agées quand la forme classique de la varicelle affecte essentiellement les enfants de moins de 8 ans.

Mode de contagion

La varicelle est une pathologie extrêmement contagieuse. Elle peut se transmettre par simple contact entre une personne infectée et une personne indemne. La proximité d'un malade atteint de varicelle doit justifie des règles très strictes d'hygiène pour limiter le risque d'infection chez les individus qui n'ont jamais connu la maladies, ou chez les personnes agées qui au contraire on déjà développer un zona. Le virus peut se transmettre par la salive ou lors d'un éternuement , par un contact avec les cloques et lésions encore vives d'un malade ( lorsque les boutons ne sont pas encore recouvert d'une croûte). Par voie alimentaire si les aliments ont été touchés par un malade.  Un médecin ou un pharmacien peut plutôt facilement diagnostiquer les signes d'une varicelle, en regardant attentivement les caractéristiques de l'éruption et en posant quelques questions sur les antécédents médicaux du malade. A noter que l'apparition de petites cloques sur le cuir chevelu confirme généralement le diagnostic de la varicelle. Des tests en laboratoire peuvent si besoin aider à confirmer le diagnostic de la varicelle. Un enfant avec la varicelle ne devrait ni retourner à l'école ni jouer avec d'autres enfants jusqu'à ce que toutes les plaies liées à la varicelle soient toutes recouvertes de croûtes ou desséchées. Même conseil pour les adultes avec la date de retour au travail.

Traitement de la varicelle

 Le diagnostic de varicelle est facile à faire pour le médecin : au cours d’une épidémie de varicelle, l’enfant présente une fièvre souvent modérée accompagnée de l’apparition de petits boutons rouges plus ou moins nombreux et qui se transforment en bulles, remplies d’un liquide clair. Ces vésicules sèchent ou forment des croûtes qui tombent en 5 jours environ.
Les boutons apparaissent d’abord sur le thorax puis s’étendent sur le visage et les membres. Il y a plusieurs poussées et la maladie dure en tout 10 à 15 jours. Ce qu’il y a de plus ennuyeux dans la varicelle, c’est le prurit : les boutons démangent beaucoup et les enfants ont tendance à se gratter. Parfois, la varicelle prend une forme tellement légère que la maladie peut passer inaperçue : il suffit seulement de l’apparition de quelques boutons chez un enfant ou un adulte en période d’épidémie pour supposer le diagnostic de varicelle.Les boutons disparaissent sans laisser de cicatrice sauf si le petit malade se gratte beaucoup ou si les lésions s’infectent. Les patients atteints de la varicelle vont développer généralement des signes classiques d'infection virale comme les maux de têtes, les douleurs musculaires, articulaires, la fièvre.. Pour le malade atteint de varicelle, le traitement consiste d'abord à adopter un certain comportement : Éviter de gratter ou de frotter les zones qui démangent pour éviter des cicatrices futures. Se couper les ongles courts afin d'éviter d'endommager la peau en se grattant par inadvertance. Éviter de porter des vêtements rêches, comme des vêtements en laine. Prendre des bains tièdes avec peu de savon et bien se rincer. Appliquer une crème hydratante apaisante après le bain pour adoucir et rafraîchir la peau. Éviter l'exposition prolongée à la chaleur excessive et à l'humidité. Essayer éventuellement des antihistaminiques oraux (Demander conseil à votre médecin). Appliquer des crèmes d'hydrocortisone sur les zones qui démangent (Demander conseil à votre médecin) Pour bien fonctionner, les médicaments doivent préférablement être pris dans les 24 premières heures après le début de l'éruption des boutons de varicelle. Les médicaments antiviraux ne sont généralement pas prescrits aux enfants en bonne santé et qui ne présentent pas de symptômes sévères de varicelle. Pour les adultes et les adolescents, qui ont des risques de symptômes plus graves, ils peuvent bénéficier de médicaments antiviraux, à condition qu'ils soient pris dès le début de l'éruption. Les médicaments antiviraux peuvent être prescrits en nombre très important chez les patients qui ont des problèmes de peau (Eczéma ou coups de soleil récents par exemple), des patients asthmatiques ou encore ceux qui ont récemment pris des stéroïdes. Il est formellement déconseillé de prendre de l'Aspirine ou de l'Ibuprofène si on est susceptible d'avoir la varicelle. L'utilisation de l'aspirine a en effet été associée à une affection grave appelée Syndrome de Reyes. L'ibuprofène a quant à elle été associée à des infections secondaires plus graves

Complications de la varicelle

De graves infections bactériennes, telles que l'encéphalite, sont très rares. D'autres complications peuvent toutefois se produire, telles que :Le syndrome de Reye. Une Myocardite. Une Pneumonie. L'Ataxie cérébelleuse peut apparaître pendant la phase de récupération ou plus tard .Les femmes qui contractent la varicelle pendant la grossesse peuvent transmettre l'infection au bébé. Les nouveau-nés sont alors en risque d'infection sévère. Rapprochez-vous de votre médecin si vous pensez que votre enfant a contracté la varicelle ou si votre enfant a plus de 12 mois et n'a pas encore été vacciné contre la varicelle. La varicelle est une maladie très contagieuse. Il est donc souvent difficile de l'éviter. La vaccination contre la varicelle fait partie des vaccinations importantes pour un enfant, empêchant généralement la maladie de la varicelle de se développer ou en la limitant à des symptômes très atténués. En cas de doute sur la fait que votre enfant est atteint de varicelle, parlez-en immédiatement à votre médecin afin de limiter tout risque de complications. Des mesures préventives immédiates peuvent être importantes comme vacciner l'enfant en début de maladie, ce qui pourra réduire la gravité de la varicelle. Les complications les plus fréquentes chez les enfants. La surinfection cutanée est sans conteste la complication la plus fréquente chez l'enfant. Deux bactéries, le staphylocoque et le streptocoque sont le plus souvent responsables de ces surinfections qui peuvent évoluer, dans les cas les plus sévères, vers une septicémie et une défaillance circulatoire parfois mortelle. Au deuxième rang des complications, viennent les troubles neurologiques. Le virus peut en effet entraîner des encéphalites ou des cérébellite, (inflammation du cervelet). Ces complications neurologiques sont rarement mortelles, mais peuvent laisser des séquelles. Les complications pulmonaires arrivent juste après, en ordre de fréquence. Il s'agit soit de pneumonie et de pleurésie liées à une surinfection bactérienne par le streptocoque, soit d'une pneumonie directement provoquée par le virus de la varicelle. Ces cas d'infections par le virus lui-même, qui surviennent souvent chez les sujets immunodéprimés, peuvent se révéler gravissimes, parfois même mortels. Les complications chez l'adulte. Les adultes font plus de complications que les enfants. Ils souffrent de formes plus graves dues notamment à la survenue d'encéphalite et de pneumonies interstitielles, provoquées par l'invasion du poumon par le virus de la varicelle.  Il faut souligner une autre situation à risque lorsqu'on attrape la varicelle : la grossesse. Outre le fait que la varicelle peut être grave pour la future maman, l'infection de dans les premiers mois de sa grossesse expose l'enfant à un risque de foetopathie avec de graves malformations. Plus tard, juste avant l'accouchement, la maman peut transmettre l'infection à l'enfant, sans avoir. eu le temps de fabriquer des anticorps protecteurs pour son bébé. La varicelle est gravissime à cet âge fragile : l'enfant risque non seulement une infection sévère mais aussi une pneumonie, une méningo-encéphalite ou une hépatite. Autre complication : le zona. Le responsable est le virus de la varicelle qui se réveille, à la faveur d'un affaiblissement, après être resté endormi dans les cellules du sujet pendant des années. Relativement rare et bénin chez l'enfant, le zona peut laisser des séquelles invalidantes chez l'adulte où cette maladie est plus fréquente.

Abou Traoré

La varicelle et le zona

Le zona est la manifestation du virus Varicelle zona (VVZ) qui, en premier lieu, entraîne la Varicelle chez les individus (le plus souvent des enfants) en contact avec ce virus. Puis de nombreuses années plus tard, il arrive qu'un zona apparaisse, avec pour premiers signes : des petites douleurs de type brûlure ou picotements, sur une zone particulière du corps, accompagnée d’une envie de se gratter. Cela peut être sur un côté uniquement, voire juste sur une petite partie du corps. Une grande fatigue et un état fébrile peuvent accompagner ces douleurs.

 Puis, après quelques jours, apparaissent des plaques rouges qui sont chaudes au contact. Ces plaques sont couvertes de petites vésicules qui ressemblent à des cloques rouges et rugueuses. Ces vésicules contiennent un liquide qui sèche au bout d’un certain temps, entraînant des croûtes qui à leur tour finissent par tomber. L’ensemble peut prendre plusieurs semaines. Le zona se retrouve plus particulièrement sur le thorax, mais peut également et malheureusement se manifester partout sans aucune ségrégation sur le corps humain. Le visage n’est pas épargné et il peut même toucher l’œil, auquel cas on évoque le zona ophtalmique. Il faut savoir que les signes visibles cutanés du zona ne sont rien d’autre que la manifestation externe de l’activation du virus de la Varicelle sur un nerf. C’est donc sur le trajet de ce nerf qu’apparaissent douleurs et vésicules. Connaître les causes d'un zona, c'est d'abord s'intéresser au virus de la varicelle. En effet, lorsqu’une personne est en contact avec le virus de la varicelle, elle fabrique des anticorps contre ce virus afin de le détruire. Cette personne est en principe immunisée contre la varicelle. Cela veut dire que si elle entre à nouveau en contact avec ce virus, elle ne développera ni de varicelle (ni de zona d’ailleurs), car elle sera protégée par ses propres anticorps. En revanche, chez 20% de la population, le virus de la varicelle, peut ne pas être totalement détruit. Il va alors se « cacher » dans certains ganglions nerveux et hiberner pour une très longue période qui peut durer des dizaines d’années. Il sera réactivé à l’occasion d’une baisse d’immunité, ou parfois simplement avec l’âge... et alors là, risque de survenir un zona. Dans la très grande majorité des cas, le zona ne touchera les individus concernés qu’une seule fois sur une vie. Toutefois, chez une personne sur 100, le zona peut se manifester à plusieurs reprises et entraîner des effets secondaires très gênants.


A.T.

Lu 191 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci