Filière café cacao/Affaire prix différentiel de 400 FCFA/ Kg des reports de stocks des campagnes 2016-2017 : « L’Etat continue de nous arnaquer sur les deux milliards de FCFA. Chaque jour à son discours »

Publié dans Nation
vendredi, 05 janvier 2018 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

« Dans deux semaines, nous lancerons une grève générale, si… »,

 persiste et signe Koné Moussa, président du Syndicat national pour le progrès en Côte d’Ivoire

Las d’attendre le paiement  du prix différentiel de 400 FCFA/ Kg des reports de stocks entre les campagnes principale et intermédiaire  2016-2017 évalué environ 2 milliards de FCFA, le Syndicat national pour le progrès en Côte d’Ivoire (Synap-ci) a échangé ce jeudi 04 janvier 2017 avec les différents coordonnateurs venus des différentes régions du pays sur la conduite à tenir.

« Nous avons réclamé depuis un audit sur la gestion des cotisations des paysans pour comprendre ce qui n’a pas marché. Et par la même occasion, nous avons demandé la mise en place d’une Interprofession pour que les paysans soient les maitres de leur filière. Egalement nous avons porté plainte contre l’Etat pour le paiement du  prix différentiel de 400 FCFA/ Kg des reports de stocks entre les campagnes principale et intermédiaire  2016-2017. Sur les 398O tonnes, en raison de 400 FCFA le Kilo, l’Etat devait payer aux coopératives 1, 6 milliard de FCFA, ajouté aux dépenses  évaluées à 325 millions de FCFA, cela fait un total de 2 milliards de FCFA que l’Etat se devait de payer aux paysans. Mais depuis un an l’Etat continue de nous arnaquer. Chaque jour à son discours.

Nous avons adressé un courrier le 20 décembre au directeur général du Conseil café cacao et jusque-là nous n’avons pas de réponse. D’où cette réunion avec vous pour déterminer de la conduite à tenir », a expliqué jeudi à Abidjan Plateau, Koné Moussa, président du Syndicat national pour le progrès en Côte d’Ivoire aux coordonnateurs de son syndicat venus des différentes régions du pays. Dans les échanges, il a été convenu de négocier pendant deux semaines avec le gouvernement, avant de lancer un mot d’ordre de grève en cas de non satisfaction de leurs revendications. Les planteurs à l’unanimité ont déploré ‘’l’incapacité du Conseil café cacao à gérer leur filière’’.

«  Les experts de l’Etat ne savent pas la souffrance des paysans. C’est la Caistab que l’Etat appelle le secteur agricole.Ils ne savent pas ce qui se passe sur le terrain. Et ce qui est triste c’est  que nous sommes en face d’un Gouvernement qui est sourd à nos revendications. On a affaire à des bandits. Et c’est encore déplorable quand le chef de l’Etat qui « chaque jour dit à la télé que le secteur café cacao est important, mais depuis qu’il est au pouvoir n’a jamais rencontré les paysans. Cela veut tout dire », a déploré l’assemblée qui entend se donner tous les moyens pour faire fléchir le gouvernement dans les prochaines semaines afin d’entrer en possession des deux milliards de FCFA au titre du prix différentiel de 400 FCFA/ Kg des reports de stocks entre les campagnes principale et intermédiaire  2016-2017.

A. TRAORE

Lu 251 fois Dernière modification le vendredi, 05 janvier 2018 16:34
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci