Sécurité routière pendant les Fêtes de fin d’année : Le ministère des Transports a-t-il oublié les usagers de la route ?

Publié dans Nation
jeudi, 21 décembre 2017 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Les périodes des fêtes de fin d’année sont par excellence les moments où on enregistre le plus d’accidents des routes. Des accidents qui,  selon le Dr Echui, Directeur général de l’Office de la sécurité routière (OSER), sont pour la plupart le fait des hommes. C’est pourquoi nombreux observateurs s’étonnent du réveil tardif du ministère des Transports  à initier des campagnes de préventions pour atténuer le mal.

En effet, à moins de dix jours des fêtes, aucune campagne de sensibilisation massive sur les accidents de la circulation routière à travers le pays. « Nous sommes à une semaine des fêtes et  aucune campagne de prévention d’envergure n’est visible sur les routes  de la part des services du ministre Amadou Koné. On attend encore la veille des fêtes pour partager des prospectus au cours d’une cérémonie lapidaire et livrer les usagers aux chauffards », explique M. Diomandé. Pour lui, la campagne devrait démarrer un mois avant les fêtes de sorte à mettre des contraintes surtout au niveau des véhicules de transports en commun qui se lancent dans la course  à l’argent sur les routes. « Dommage on ne sent pas cette volonté qui devait venir du premier responsable des transports.

Et après les fêtes , on s’attardera sur les décomptes macabres. Toutes les parties prenantes à la sécurité routière doivent prendre leur responsabilité pour gagner le pari de préserver la vie humaine », exhorte notre interlocuteur. En attendant, la police semble décidée à prendre les devants de la prévention. En effet  dans le cadre de la sécurisation des fêtes de fin d'année, un dispositif de motards ayant pour mission la répression des infractions liées au code de la route sera déployé sur les artères principales du District d'Abidjan, peut-on lire dans un communiqué de la direction de la police nationale.

Les motards de la police se chargeront de réprimer  les infractions suivantes :L'usage du téléphone au volant; le non-respect des feux tricolores , le non-respect de la priorité ;le chevauchement de la ligne continue ;l'embarras volontaire de la chaussée ;le mauvais stationnement ;le jet de débris sur la chaussée ;le défaut d'assurances ;le défaut de visite technique , etc. Le tableau de l’accidentologie de la Côte d’Ivoire est peu reluisant. 10 632 accidents ont émaillé les routes ivoiriennes en 2015 avec 883 morts et 9269 blessés marqués à vie. En 2016, les chiffres provisoires font état pour le moment de 6856 accidents de la route avec 369 tués et 5098 blessés.

En attendant, les usagers de la route attendent des actions fortes sur le terrain en matière de  sécurité routière de la part du ministre des Transports. Et ce, afin de réduire au strict minimum le nombre de morts sur nos routes et sauvegarder la vie de des passagers.

A.T.

Lu 716 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci