Mutineries à répétition, des attaques de Commissariats de Police et de Brigades de Gendarmerie ; des agressions des microbes… Le Wanep-Ci interpelle le gouvernement, les partis politiques, les Organisations de la Société Civile, les médias

Publié dans Nation
jeudi, 21 septembre 2017 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

 « ENSEMBLE POUR LA PAIX : RESPECT, DIGNITE ET SECURITE POUR TOUS » tel est le thème retenu par les Nations Unies pour célébrer la Journée Internationale de la Paix 2017. Cette journée célébrée chaque année le 21 Septembre, est l’occasion pour chaque pays de renforcer l’idéal de paix au sein de sa communauté et avec les autres pays.

Pour cette année 2017, le thème a été choisi pour mettre à l’honneur la Campagne ENSEMBLE, une initiative mondiale des Nations Unies qui favorise le respect, la sécurité et la dignité pour toute personne forcée par les circonstances à fuir son domicile ou à rechercher une vie meilleure.

Au niveau international, cette Journée accordera une place particulièrement importante à la situation des réfugiés et des migrants du monde entier. A cet effet, le Secrétaire Général des Nations Unies invite les Etats membres de l’Organisation, les entités du secteur privé et de la Société Civile, les Etablissements Universitaires et les citoyens dans le cadre d’un partenariat mondial à soutenir la diversité, la non-discrimination et l’acceptation des réfugiés et des migrants.

Malheureusement, en dépit de ces intentions de bonne foi, le monde continue d’être déchiré par la violence et les guerres qui font chaque année des milliers de nouveaux réfugiés. Les conditions de vie difficiles, voire intenables, résultant de la mauvaise gouvernance dans les pays sous- développés, notamment en Afrique, poussent de nombreux jeunes à se lancer dans l’aventure de l’immigration illégale vers les pays de l’Europe. Ce trafic humain a des conséquences dramatiques et tragiques, de nombreux jeunes se noient quotidiennement dans la méditerranée, ils subissent les traitements qui bafouent leur dignité, notamment l’esclavage, la prostitution et bien d’autres actes innommables. Toutes choses qui indiquent qu’un monde de paix est un défi qui est loin d’être relevé.

Le 21 Septembre, journée internationale de la paix, nous donne l’occasion de nous interroger sur notre rôle dans la quête de la paix et notre contribution pour y parvenir dans notre espace de vie.

L’actualité nationale continue d’être marquée par des mutineries à répétition, des attaques de Commissariats de Police et de Brigades de Gendarmerie ; des agressions d’enfants en conflits avec la loi (les microbes) contre les populations qui gagnent chaque jour en étendue et en gravité poussant ainsi les populations de certains quartiers à s’organiser pour la prise en charge de leur sécurité. Cet environnement dégradé a profondément altéré le sentiment de paix au sein des populations.

En tant qu’organisation de consolidation de la paix, le WANEP-Côte d’Ivoire, à travers son programme d’alerte précoce et prévention des conflits a produit :

ü Des rapports mensuels sur la sécurité humaine en Côte d’Ivoire avec des recommandations aux parties prenantes ;

ü Des Weekly Highlight qui sont le recensement des incidents majeurs relevés chaque semaine sur la sécurité humaine ;

ü Des Quick update, qui sont des rapports sur une situation sécuritaire bien précise, ont mis en exergue les mutineries qu’a connu le pays et aussi les inondations pendant la saison pluvieuse qui ont fait 28 morts et 124 familles sans abris ;

ü Une situation tracking, qui est le suivi des différentes attaques armées, a permis de produire un rapport sur les attaques contre les postes de police et de gendarmerie ;

ü Des déclarations pour condamner les mutineries de janvier et de Mai 2017, et les attaques armées contre les postes de police et de gendarmerie. Ces actions, ont conduit WANEP-Côte d’Ivoire à faire des recommandations au Gouvernement et à certains ministères tels que le Ministère d’Etat, Ministère de la Défense, le Ministère de l’Intérieur et de la Sécurité, le Ministère de la Famille, de la Protection de l’Enfant et de la Solidarité, aux Organisations de la Société Civile et à la population afin d’aider à la consolidation de la paix. Malheureusement, toutes ces actions n’ont pas encore produit les résultats escomptés.

Cette journée est une opportunité supplémentaire pour le WANEP-Côte d’Ivoire d’interpeller le gouvernement, les partis politiques, les Organisations de la Société Civile, les médias à utiliser tous les outils à leur disposition et à engager toutes leurs énergies pour offrir à la Côte d’Ivoire une paix durable, gage du développement et du bien-être de tous.

Ceci en travaillant au renforcement du dialogue politique, de la cohésion sociale ; à la prise en compte des préoccupations des jeunes et des femmes et leur implication dans les processus décisionnels ; à la mise en place de mécanismes de gestion rapides des crises, à l’accélération de la réforme du système sécuritaire, à la mise en place du Centre National d’Alerte Précoce et de Réponse Rapide.

Une réflexion approfondie et élargie à toutes les composantes de la société est nécessaire pour trouver une solution durable au problème des enfants en conflit avec la loi et au désarmement du discours politique.

Fait Abidjan, le 19 Septembre 2017

Lu 168 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci