Situation sécuritaire : Violents affrontements entre étudiants et policiers à Abidjan, Bouaké sous haute surveillance

Publié dans Politique
mercredi, 13 septembre 2017 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Chaude fin de matinée que celle vécue ce mercredi 13 septembre dans la commune de Cocody, dans les environs des Cités Rouge et Mermoz. Etudiants et des éléments de la police nationale se sont affrontés. Les premiers, face aux hommes en uniformes qui les empêchaient de passer, ont voulu se frayer un passage en lançant des projectiles, expliquent des témoins. « C’est vers 10 h que tout a commencé. Les étudiants ont pourchassé les policiers avec des cailloux», relate une vendeuse de tartine. Et d’ajouter : « Des policiers aussi ont pris des cailloux et d’autres ont lancé des bombes lacrymogènes ».  Du côté de la cité rouge, ce fut un déluge d’explosifs. S’est engagée une course poursuite entre étudiants et policiers, suivie d’une débandade générale. Plusieurs personnes ont été interpellées.

Commerces, divers services et nombre d’établissements scolaires riverains ont baissé pavillon pour certains quand d’autres se sont vidés de leurs occupants. Retranchées dans la cité Mermoz et de leurs balcons, les étudiantes criaient : « Allez à Abobo, allez à Abobo ». Selon des sources, dès les premières heures de la journée, des éléments du GMI et de la CRS avaient pris position à des endroits stratégiques de la commune pour dissuader toute velléité de trouble. La Fesci ayant annoncé une opération visant à empêcher les élèves des lycées et collèges de faire les inscriptions physiques. Et ce, pour protester contre les cotisations exceptionnelles et les frais annexes qui, selon le premier secrétaire général adjoint, sont devenus une institution ‘’depuis l’avènement de la ministre Kandia Camara à la tête de l’Education nationale avec la complicité des Coges et de certains responsables d’établissement’’. Dans un communiqué en milieu de journée, le secrétaire général de la Fesci a annoncé plusieurs arrestations en leur sein. « Ce matin, la Police Nationale a tiré à balle réelle sur les Élèves et Étudiants à Cocody et procédé à plusieurs arrestations. BILAN PROVISOIRE : Plusieurs blessés graves, des arrestations et l'arrestation programmée de son SECRÉTAIRE GÉNÉRAL pour briser l'élan de la mobilisation.

La FESCI condamne cette énième tentative de prise en otages de l'ÉCOLE IVOIRIENNE. La FESCI demande aux Parents d'Élèves de se mobiliser dès demain jusqu'à ce que cette ESCROQUERIE ORGANISÉE ET RENTABLE cesse définitivement. La FESCI exige que les Responsabilités soient situées », indique, Fulgence Assi. Dans la même journée de ce mercredi 13 septembre, la situation était tendue, à Bouaké. Alors que des démobilisés prévoyaient manifester aujourd'hui dans la capitale du Gbèkè, les hommes du CCDO ont entrepris de sécuriser tous les sites stratégiques de la ville pour parer à tout débordement. Selon des témoins sur place les démobilisés avaient pour objectif de prendre des otages à la préfecture de Bouaké jusqu'à à ce que leurs revendications soient prises en compte par les autorités.

 

mermose3 

Vital KOUAMÉ

 

Lu 142 fois Dernière modification le mercredi, 13 septembre 2017 14:48
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci