Politique

Moumouni Pograwa, leader de la diaspora Burkinabé en Côte d’Ivoire

« Je quitte définitivement  le N23, la scène politique et associative»

Après 5 ans à la tête du Mouvement du 23 Novembre 2013 ou N23, le coordonnateur national, Moumouni Pograwa a décidé de prendre sa retraite. Il l’a signifié ce dimanche 18 février aux différents délégués du mouvement au cours d’une assemblée générale à son siège national, au quartier Plateau Dokui à Abidjan. Mais le comité des sages et les délégués ont rejeté en bloc cette décision. Mieux, le comité des sages a demandé au coordonnateur national de sursoir à cette décision et lui a donné deux semaines de réflexion. « J’ai pris une décision. Et je veux que vous informiez toutes les coordinations à travers le pays. J’ai décidé de me retirer de tout ce qui est N23, de la société civile, de la politique et du mouvement associatif afin de me consacrer à mes affaires et à ma famille. Cette décision a pour effet immédiat. Il y a des femmes et des hommes au sein du mouvement qui sont capables de prendre la relève ». Ces propos de Moumouni Pograwa ont jeté l’émoi dans la salle. « C’est difficile d’annoncer officiellement à des camarades de lutte, à des amis, à des militants convaincus , que je quitte définitivement la scène politique et associative donc du N23 et de toutes les initiatives de groupement. Je redeviens un citoyen quelconque. Je ne me prononcerai plus sur aucun sujet d’ordre politique ou même qui concerne la diaspora. Merci de l’accepter car chaque chose en son temps. Je vais perdre des amis évidemment mais je vais en trouver même si je souhaite ne perdre aucun ami. Que Dieu bénisse tous les membres du N23.A mes amis insurgés patriotes, beaucoup de courage. Quant à moi, je change de chemin. J’espère que notre amitié restera intacte .Merci à tous ces intellectuels africains du monde et du Burkina qui m’ont toujours soutenus et admirés », a poursuivi le leader de l’association de défense des droits de la diaspora burkinabè. « Non, tu ne peux pas abandonner le navire au moment où on a le plus besoin de toi. Nous ne pouvons accepter cette décision », ont rejeté en bloc, l’ensemble des délégués présents. Devant l’intransigeance du coordonnateur de ne pas revenir sur sa décision, le comité de sages est entré en action. Après un entretien de dix minutes, les sages ont obtenu le sursit de deux semaines afin que le leader de l’association de défense des droits de la diaspora burkinabè réfléchisse et surtout revienne sur sa décision afin de poursuivre le combat pour la défense des intérêts des burkinabé de la diaspora. Le Mouvement du N23 se confond aujourd’hui avec la vie de Moumouni Pograwa, qui l’a mis en place en 2013 suite à la décision des autorités Burkinabé d’instaurer la carte consulaire. Depuis, le mouvement  N23, au fil des ans, a remporté plusieurs batailles notamment le vote des Burkinabè de l’extérieur, l’octroi d’un ministère plein, etc.  .Il est aujourd’hui est devenu le plus représentatif des associations de la diaspora burkinabé de l’étranger. Un éventuel ‘’départ à la retraite ‘’de Moumouni Pograwa, laissera un grand vide.

ABOU TRAORE

Le Ministre de la Promotion de la Jeunesse de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique, Sidi Tiémoko Touré a procédé au lancement des portails Volontariat et Bénévolat ce vendredi 26 janvier 2018 à son cabinet au Plateau. 

Contrôle de la gestion des services publics/ après l’installation de de la Cour des comptes

 

Quel avenir pour la Haute Autorité pour la Bonne gouvernance?

.Les missions de Kanvaly DIOMANDE

Après l’installation de la Cour des comptes ce lundi par le chef de l’Etat, de nombreux Ivoiriens s’interrogent sur le rôle de la Haute autorité de la bonne gouvernance, autre institution de la République, dirigée par Ngolo Fatogoma Coulibaly. «C’est une manière de sceller l’avenir de la Haute autorité de la bonne gouvernance.

VŒU DU NOUVEL AN A LA NATION 

Le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara s’est, adressé ce dimanche 31 décembre à la nation dans le cadre du traditionnel message de fin d’année. Le Président a, tout au long de son discours, réaffirmé sa volonté de faire de la Côte d’ivoire un pays émergent en 2020. Il a également évoqué les mutineries au sein de l’armée et les mouvements sociaux qui « ont bien failli mettre en péril la paix et la stabilité que le pays a eues tant de mal à reconstruire depuis 2011 ». Cependant le raté, si l’on peut le qualifier ainsi, de cette adresse du Chef de l’Etat, a sans nul doute été l’évocation du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et le Paix.

L’ex-ministre Hubert Oulaye a été condamné mardi 26 décembre à vingt ans de prison pour complicité d’assassinat de dix-huit personnes, dont sept soldats de l’ONU, par la cour d’assises d’Abidjan.

Page 1 sur 13

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci