Touba : Semaines culturelles à Mahou-Sokourala La jeunesse appelée à plus de responsabilité

Publié dans Culture
jeudi, 24 août 2017 00:00
Évaluer cet élément
(0 Votes)

La jeunesse de Mahou-Sokourala (village situé  à 20 km de Touba) s’est retrouvée du 13 au 23 août 2017 pour célébrer la culture. Pour l’édition 2017 dénommée ‘’ Fassoko’’ (les choses de chez mon père), en langue Mahou, les organisateurs n’ont pas fait dans la dentelle. C’est une pléiade de cadres et de jeunes venus de la diaspora et de la région du Bafing qui ont revisité le patrimoine culturel de Mahou-Sokourala.

Et ce, autour du thème central « Une jeunesse unie pour le développement de Mahou-Sokourala ». Au programme : chants, danses folkloriques et découvertes touristiques. Selon, les organisateurs, ces semaines culturelles initiées chaque année ont pour but de rapprocher les fils et filles de la diaspora de leur terre natale et ainsi de la tradition. Pour le président du Fassoko 2017, Touré Ibrahim, le Fassoko se veut un outil de développement et de raffermissement de liens. « Le Fassoko a été initié dans l’optique de cultiver entre nous un lien de fraternité fort. Connaître notre véritable identité et apporter notre apport au développement local de notre village. Faire la promotion de nos us et coutumes et apporter notre contribution au développement  de chez nous », a-t-il indiqué. Les députés de Touba sous-préfecture et Touba commune ont respectivement salué le Fassoko qui, selon eux, rapproche les différentes communautés Mahou. Ils ont cependant exhorté les jeunes à s’inscrire dans cette volonté de rapprochement en faisant fi des discours des politiques. Le parrain de cette édition, Bamba Vassoko, administrateur des  services financiers, a pour sa part félicité l’initiative des jeunes de Mahou-Sokourala. Selon lui, l’âme de tout peuple réside dans sa culture. « Cette initiative vient promouvoir la culture, sauvegarder l’environnement, renforcer la cohésion sociale, et construire des infrastructures sociales… », a-t-il indiqué. Poursuivant, le parrain a fait savoir que beaucoup reste à faire notamment la scolarisation des enfants. A cela s’ajoutent les problèmes récurrents de foncier rural. C’est pourquoi il a engagé les jeunes, les parents et les cadres à s’impliquer davantage pour rendre les terres riches du Bafing plus productives. Aux jeunes, Bamba Vassoko demandera d’être plus responsables et de venir chez eux pour prendre part à des actions de développement. Outre l’aspect culturel, il y a eu plusieurs actions sociales. Des conférences et des séances de sensibilisation sur les grossesses en milieu scolaire et la délinquance juvénile ont eu une bonne place. Cette année, la mosquée et la clôture du dispensaire du village sont en train d’être construits. Les intervenants ont rendu hommage à Touré Kafoumba, cadre dudit village, pour son abnégation à œuvrer pour le développement de toute la région du Bafing.

 

Jean Togbé 

 

Lu 246 fois
Connectez-vous pour commenter

Trafic Routier

Trafic Routier : Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud.
mardi 2 mai 2017 13:54

Amis automobilistes, pour cette reprise, Koumassi est la zone la plus embouteillée d'Abidjan-Sud. A éviter la zone du Camp commando qui...

Sur les Réseaux Sociaux

Nous Contacter

Address: 08 BP 3809 Abidjan 08

Tel: +(225) 22 44 10 32

Fax: +(225) 22 44 10 34

Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site Web: http://www.lesursaut.ci